Le Portail Internet de la Vésubie - Le Portail Internet de la Vésubie

jeudi 23 mars 2017

Le chou, un légume qui vous veut du bien !

Même si les jours rallongent et annoncent l'arrivée du printemps avec ses primeurs, les légumes d'hiver restent les seuls naturellement disponibles: carottes, navets, poireaux, courges et choux sous toutes ses formes. Ces derniers, souvent mal aimés, sont pourtant d'excellentes sources de vitamines (A, B1, B6, B9, C et K) mais aussi de fer, de manganèse et de fibres. Très peu caloriques, ils sont fortement recommandés dans le cadre de régimes amaigrissants. Plusieurs études ont montré leur
nature bienfaisante : leur teneur en antioxydant limiterait la même la croissance des cellules cancéreuses ! Si vous le digérez mal, vous pouvez incorporer au moment de la cuisson des graines de carvi ou de fenouil, ou encore du bicarbonate de soude. Une autre possibilité est de le consommer lactofermenté en choucroute (dont les micro-organismes sont favorables à notre flore intestinale). Cette dernière peut d'ailleurs s'accommoder de plusieurs façons, en particulier crue en salade.

Ma recette préférée : chou et petits pois à l'indienne.
Dans un faitout, verser 5cs d'huile d'olive, puis 1cc de graines de moutarde, 1cc de cumin et 1/4cc d'asafoetida (épice indienne remplaçable par du bicarbonate). Lorsque les graines crépitent, ajouter 250g de petits pois, le chou blanc émincé, du sel, 1cc de curcuma et 1cc de gingembre râpé. Mélanger et laisser cuire à feu doux 20min. Ajouter 1cc de paprika, 1cc de sucre et 2cc de jus de citron. Cuire encore une dizaine de minutes.

Sophie LUCKEL, diététicienne.

lundi 20 mars 2017

Ne brûlons plus nos déchets verts à l’air libre !

 Depuis longtemps ancrée dans nos habitudes, activité à première vue anodine, nous continuons  de brûler des déchets verts à l’air libre.

IL est pourtant strictement interdit de brûler à l’air libre les déchets verts par les particuliers et les collectivités sur l’ensemble du département.

Qu’est ce qu’un déchet vert ?

Ce sont les feuilles mortes, les tontes de gazons, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, les déchets d’entretien de massifs et autres déchets végétaux issus des parcs et jardins des particuliers.

Que risque-t-on ?

Toute infraction est passible d’une contravention jusqu’à 450 €
(article 131-13 du code pénal).

Brûler 50 kg de déchets verts émet autant de poussières que :
18 400 km parcourus par une voiture essence récente
5 900 km parcourus par une voiture diesel récente
3 semaines de chauffage au bois d’un pavillon avec une chaudière bois performante
3 mois de chauffage d’un pavillon avec une chaudière au fioul performante
70 à 920 trajets aller-retour vers une déchèterie, selon le type de véhicule (base : trajet de 20 km)
source : Ministère de l’Environnement, 2012
Pourquoi cette interdiction ?

Troubles de voisinage : odeurs, fumées
Risques d’incendies
Augmentation de la pollution atmosphérique : source d’émission importante de substances polluantes dont des gaz et particules
Impact sanitaire : la perte moyenne d’espérance de vie liée à la pollution particulaire est d'environ 8 mois par personne en France
(source : sante.gouv.fr, 2002)

En PACA, plus de 900 000 personnes, soit 20% de la population, sont exposées à des dépassements des normes de la qualité de l’air
(source : Air Paca).

Le saviez-vous ?
42 000 décès par an liés à la pollution de l’air en France, et notamment aux particules ­fines (PM2,5 et PM10).
Enquête sur l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique dans 25 pays de l'Union Européenne réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air For Europe) de la Commission européenne (2005)

165 kg par personne de déchets verts produits par an.
Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre chaque année en France
(Source ADEME).

Une combustion très polluante :
Le brûlage des déchets verts correspond à une combustion peu performante qui émet des imbrûlés, en particulier si les végétaux sont humides.
Les particules véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furannes. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d'autres déchets comme par exemple des plastiques ou des bois traités

Des solutions existent !


Sur place, en gestion personnelle

Le paillage – avec broyat – (branchages, gazons)
Il consiste à recouvrir le sol avec les déchets verts, le protégeant ainsi, et le fertilisant durablement en même temps. La structure du sol en surface sera ainsi mieux préservée, les pertes en eau et la croissance des mauvaises herbes seront limitées.

Le compostage domestique
Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être compostés (déchets de jardin, épluchures de légumes, restes de repas,...). Cela permet ainsi de réduire les quantités de déchets à éliminer et de produire un amendement de qualité pour les sols cultivés

Puis en gestion collective,

La collecte sélective au porte-à-porte
Certaines communes organisent des collectes de déchets verts. On peut se renseigner auprès de la mairie pour connaître les jours de collecte spécifiques.

La collecte en déchèterie
Il s'agit d'amener les déchets verts à la déchèterie la plus proche. Ils seront valorisés dans des conditions respectant l’environnement (plate-forme de compostage, unité de méthanisation, ...).
  
Des questions ? Le maire est votre interlocuteur.

Dans le cadre de ses pouvoirs de police et sur la base de l'article 84 du règlement sanitaire départemental, le maire de la commune est chargé de veiller au respect des interdictions de brûler des déchets verts par les particuliers sur leurs propriétés. Les riverains disposent des voies d'action de droit commun à  l'encontre des auteurs des nuisances.

Où trouver de l’information ?

Votre référent sur votre territoire :
Alpes-Maritimes: Florence Péron, florence.peron@airpaca.org

Source : COPIL PPA Alpes-Maritimes DREAL PACA

Les déchetteries de la Métropole Nice Côte d’Azur
Depuis le 1er janvier 2013, l’accès aux 13 déchetteries (Cagnes-sur-Mer, Carros, Castagniers, Isola, La Gaude, La Trinité, Levens, Nice Ouest, Nice Nord, Nice Est, Saint-Martin-Vésubie, Valdeblore et Vence) est gratuit pour les habitants de la Métropole Nice Côte d’Azur dans la limite de 2 tonnes par an et par foyer (ou 16 passages par an et par foyer dans les déchetteries non équipées de système de pesée, c'est-à-dire les trois déchetteries de Nice, Saint Martin Vésubie et Valdeblore).

 L’accès à la déchetterie se fait uniquement sur présentation d’un badge.

Pour obtenir votre badge gratuit, il vous suffit :
- de fournir une copie de votre pièce d’identité
- de transmettre un justificatif de domiciliation de moins de trois mois :
Pour les particuliers : une copie de facture d’eau, d’électricité ou taxe d’habitation
Pour les sociétés : une copie d’un extrait de K-bis
Pour les associations : une copie des statuts

L’accès est réservé aux véhicules de moins de 2,25 tonnes (remorque comprise).

Liste des produits susceptibles d’être accueillis dans les déchetteries métropolitaines:

·                                              Ferrailles et autres métaux,
·                                             Déchets encombrants tout-venant,
·                                             Déchets verts,
·                                             Bois,
·                                             Gravats,
·                                             Piles et accumulateurs,
·                                             Batteries,
·                                             Huiles usagées,
·                                             Verre,
·                                             Journaux-magazines,
·                                             Cartons,
·                                             Déchets ménagers spéciaux (solvants, peintures, acides et bases, etc.),
·                                             Déchets d’équipements électriques et électroniques.



jeudi 9 mars 2017

L’association : Les Chœurs du Mercantour.

Représentative des vallées de la Vésubie, du Val de Blore, du Var et de la Tinée, l'association née en 1985 a son siège à Saint-Martin-Vésubie, au cœur du Parc National du Mercantour, ces montagnes des Alpes du sud, dans le Haut-Pays niçois, au sud-est de la France, à une cinquantaine de kilomètres du bord de mer (Côte d'Azur).
Composé d’une quarantaine de membres, le groupe se décline en chœurs d'hommes, de femmes et mixte, et se distingue par l’originalité et la variété de son répertoire (Renaissance, classique, traditionnel, ou encore sur des rythmes plus contemporains : jazz, afro-latino, chanson contemporaine).

Comment nous rejoindre :
Les Chœurs du Mercantour recrutent (prioritairement des ténors et des basses). Les amateurs de chant polyphonique exigeants y trouveront facilement leur place car l’activité est intense mais le travail se fait avec méthode, dans la bonne humeur, et l’ambiance dans le groupe est chaleureuse. L’intégration se fait en douceur, la formation est assurée lors des répétitions et une aide à l’apprentissage est apportée avec des fichiers audio spécifiques à chaque pupitre.
Les répétitions ont lieu le jeudi à 20h30 au collège Ludovic Bréa de Saint-Martin-du-Var, lieu central de leur secteur de recrutement. Certains samedis (ou dimanches) sont aussi programmés à La-Bollène-Vésubie où se trouvent leur bucolique et spacieux espace de travail et leur studio d’enregistrement. Dans l'optique de ce recrutement pour préparer la prochaine saison, ces séances sont ouvertes à qui souhaiterait voir les choristes à l'œuvre afin de se faire une idée du répertoire, du déroulement d’une répétition et de l’ambiance. Pour cela, il suffit d’un simple coup de fil ou d’un email pour prévenir de votre intention.
Contact : 06 82 08 28 53 / les.chœurs.du.mercantour@wanadoo.fr
Laissez-vous tenter sans crainte afin de découvrir l’incroyable bonheur que procure la pratique vocale polyphonique ; une période tampon de 8 répétitions vous est de toute manière proposée avant tout engagement.
Une histoire riche :
L’association qui a fêté ses 30 ans d'existence en 2015, est forte d’une longue expérience d’échange et de partage autour du chant choral. Avec l’organisation de plusieurs festivals, master-classes et échanges divers, les Chœurs du Mercantour contribuent à la promotion du département des Alpes-Maritimes et au développement de son activité chorale.
Les Chœurs du Mercantour ont travaillé et échangé avec des formations internationales célèbres et au sommet de l’art choral.
Quelques exemples :
Bepi De Marzi et les Crodaioli [Italie / Vicenza],
Mauro Pedrotti et le Coro della SAT [Italie / Trento],
Marco Maiero et Vos de mont [Italie / Udine],
Italo Montiglio et le Coro Lorenzo Perosi [Italie / Fiumicello],
Elio Guglieri et le Coro Mongioje [Italie / Imperia],
Edgar Quiñonez et Coral Danac [Venezuela / Barquisimeto],
Francisco Zapata Bello et Entre Voces [Venezuela / Caracas],
Ambroise Kua Nzambi et Chœur La Grâce [R.D.Congo / Kinshasa],
Gérard Gambus et Le Trio Esperança [Brésil]…
Ils ont également été invités à donner des concerts dans plusieurs régions de France et dans divers pays: Italie (Piémont, Ligurie, Frioul, Sardaigne, Sicile), Portugal, Espagne, Allemagne, Suisse, Irlande, Grèce, Venezuela.

Dernièrement, les Chœurs du Mercantour ont chanté la messe "The Armed Man" de Karl Jenkins avec l'Orchestre Philharmonique de Nice. Ils se sont également rendus en Sicile où ils se sontproduits lors de la fameuse "Rassegna Voci dal Mondo" de Augusta, au Portugal où ils se sont distingués en participant notamment au "Festival de Coros do Algarve" à Lagos.

Plus récemment encore, lors d’une tournée en Grèce fin octobre 2016, ils ont donné deux concerts très appréciés :
D’abord à Thessalonique avec cHoralia, formation gréco-française, dans l’auditorium de l’Institut Français du Consulat de France sous le patronage de Monsieur Philippe Ray, Consul Général,
Puis à Kavala avec le chœur synODIporoi dans le cadre des "Rencontres des Amis des Lettres et des Arts" de Kavala.
Les excellentes formations grecques choralia et synodiporoi sont maintenant attendues en France, lorsque cela leur sera possible.



Les projets en cours :
Samedi 25 mars à 17h : concert au Temple Réformé de Nice avec les Choralines, chœur de femmes de Nice,
Du 15 au 19 avril 2017 : déplacement du chœur de femmes en Sardaigne dans le cadre de la "Sagra del Torrone di Tonara" pour deux concerts et une messe chantée avec le Coro Polifonico Femminile di Tonara,
Samedi 17 juin : concert en l’église de Roquebillière avec Troubar Clair, formation italienne de la région de Vintimille,
Samedi 16 septembre : concert du chœur de femmes à La-Bollène-Vésubie avec le Coro Femminile Savonese "La Ginestra",
Samedi 30 septembre: concert en l’église de Saint-Martin-Vésubie dans le cadre des "Rencontres Maurice Ricci" avec la Corale Alpina Savonese,
Du 26 au 31 octobre : projet à l’étude d’une tournée du chœur d’hommes qui devrait passer par l’Oisan, la Savoie et le Val d’Aoste en Italie.

D’autres concerts sont aussi actuellement à l’étude et seront communiqués ultérieurement.
Renseignements : 06 82 08 28 53 / les.chœurs.du.mercantour@wanadoo.fr
Suivez les Chœurs du Mercantour sur Facebook